Fonctionnement – Composante résidentielle

Depuis 1979, le Centre Jules-Léger assure la prestation de différents programmes spécialisés, notamment celui destiné aux élèves francophones de l’Ontario qui présentent des troubles sévères d’apprentissage. Ce programme comporte deux volets, soit la composante scolaire et la composante résidentielle.

Cette page vous renseignera sur les principes et le fonctionnement de la composante résidentielle du programme pour troubles sévères d’apprentissage.

Philosophie d’intervention

Orientation: Climat de réussite! 

Tous les intervenants et toutes les intervenantes de la résidence offrent aux élèves une approche éducative qui favorise le développement de qualités sociales.  La résidence veut d’abord miser sur les forces des élèves et créer un milieu de vie, que ce soit à l’école ou à la résidence, susceptible de promouvoir un style de vie qui les servira bien.

On valorise les situations de réussites et on tente de prévenir des situations conflictuelles.  Nous retenons les moyens suivants:

  • L’utilisation d’un langage non-verbal, afin de favoriser ou d’établir un climat de calme.
  • La création d’un climat calme et sécurisant.
  • Des exigences précises et claires.
  • La régularité dans le déroulement des activités.
  • La constance dans l’intervention individuelle.
  • La résolution du problème directement entre l’intervenant ou l’intervenante et l’élève.
  • La consultation dans la prise de décision.
  • La valorisation des succès de l’élève.

Si le comportement de l’élève est inacceptable, il devra en assumer les conséquences.

Privilèges et conséquences: une façon de faire 

Faire partie de la grande famille de la résidence du Consortium Centre Jules-Léger demeure un privilège.

Chaque membre de cette famille, votre enfant, a donc la responsabilité de gérer ce privilège de façon personnelle et appropriée au groupe.

La responsabilité d’interagir avec les autres nous amène à être responsable des conséquences positives ou négatives que notre comportement entraîne. 

Lors d’un incident, l’éducateur intervient de façon ponctuelle auprès de l’élève. Selon la gravité, l’éducateur communique avec vous pour donner les détails de l’incident, l’intervention amorcée ainsi que les conséquences qui en résultent.

Complicité avec les parents

Les objectifs et moyens, qui sont rédigés dans un plan d’intervention, orientent le cheminement de l’élève. L’implication et la complicité des parents sont essentielles dans cette démarche. C’est pourquoi une communication étroite et constante entre les parents et l’éducateur est préconisée.   

Objectifs généraux de la résidence

Dans le but de préciser les éléments essentiels au bon développement des qualités sociales de l’élève, le programme résidentiel préconise des objectifs généraux et spécifiques qui visent à favoriser l’épanouissement personnel chez l’élève afin d’accroître son estime de soi.

Objectifs

1. Favoriser l’individualisation par l’entremise de la socialisation, en suivant les étapes du processus de résolution de problème.

En accompagnant l’élève:

  • à approfondir sa prise de conscience selon ses besoins personnels, affectifs, familiaux et sociaux;
  • à les verbaliser;
  • à les actualiser et à les expérimenter;
  • à prendre conscience des résultats obtenus;
  • à tirer profit de son vécu et de son expérience résidentielle dans le but de généraliser ses acquis.

2. Favoriser et développer des habiletés potentielles chez l’élève.

En accompagnant l’élève:

  • à découvrir, à reconnaître, à explorer et à expérimenter de nouveaux horizons qui respecteront son rythme;
  • à poursuivre ses champs d’intérêts qui précéderaient sa venue au Centre;
  • à vivre des situations de valorisation.

3. Développer chez l’élève le sens

du respect de soi, en fonction de :

  • son langage  
  • son hygiène corporelle
  • ses biens personnels
  • sa tenue vestimentaire

du respect des autres :

  • en respectant l’intégrité de l’autre personne, dans son intimité, dans sa complexité, dans sa manière d’être, de communiquer et d’apprendre;
  • en respectant leurs opinions et leurs points de vue;
  • en acceptant et en respectant les différences physiques;

de l’environnement :

  • en respectant le bien d’autrui (ce qui ne lui appartient pas);
  • en se comportant de façon adéquate et appropriée;
  • en respectant les coutumes qui régissent le Centre.

des engagements :

en menant à terme et en respectant les exigences de nos tâches et de nos responsabilités.

4. Favoriser l’implication chez l’élève, en l’accompagnant :

  • à participer activement tant dans sa routine quotidienne que dans des situations particulières;
  • à se fixer et à relever de nouveaux défis;
  • à être partie intégrante de son cheminement à la résidence.

5. Favoriser l’autonomie chez l’élève, en l’accompagnant :

  • à faire des choix, à prendre des décisions tout en prévoyant et en acceptant les résultats;
  • à croire en lui et en ses capacités pour qu’il puisse chercher à les actualiser;
  • à développer son sens de l’organisation.

Fonctionnement à la résidence

Rapports résidentiels

Il est important pour nous, l’équipe résidentielle, de circonscrire le vécu quotidien de l’élève dans un plan global d’intervention. C’est pourquoi, sur la période d’une année scolaire, nous produisons, de façon systématique, 2 documents qui vous seront acheminés :

  • Plan de cheminement individualisé (octobre)
  • Révision de programme (mars)

Les détails concernant la présentation de ses rapports vous seront partagés durant l’année; lors des appels téléphoniques hebdomadaires.

Études et devoirs

Le temps d’études en résidence est de 4 périodes par semaine, soit du lundi au jeudi inclusivement. Chaque période est d’une durée de 30 minutes.

Argent pour dépenses personnelles et pour activités

Il n’est pas dans l’intention du personnel de la résidence d’inciter votre enfant à des dépenses bien différentes de celles du foyer.  Alors, nous vous recommandons de fournir une allocation à votre enfant de 12$ par semaine.  Ceci servira aux sorties et aux activités prévues. Vous devez préalablement autoriser les sorties et activités que l’éducateur responsable de votre enfant vous fera parvenir sous forme de formulaire. Votre enfant devra apprendre à faire des choix selon ses moyens et à planifier ses dépenses. Pour les initier, nous avons mis sur pied une caisse où les parents peuvent déposer de l’argent à l’intention des besoins des enfants.  Lorsque les parents désirent consulter le carnet de caisse de dépôt, il leur suffit d’en aviser l’éducateur.  On vous suggère de faire un dépôt par chèque libellé à l’ordre du Consortium Centre Jules-Léger, au besoin et d’informer l’éducateur qu’un chèque sera remis. 

Prendre note qu’un montant de 3$ sera perçu du compte élève pour couvrir les frais bancaires de l’année scolaire.  Des frais administratifs pourraient être demandés dans l’éventualité d’un chèque sans provision.

Sorties personnelles

À la résidence, une sortie personnelle est un privilège, un outil d’intervention et non un droit.  Pour les quatre premières semaines, aucune sortie personnelle ne sera accordée.  Il est essentiel que tous les élèves (anciens et nouveaux) vivent la période d’acclimatation à la résidence.  La période d’acclimatation consiste à :

  • se connaître mutuellement (éducateurs et élèves)
  • se sensibiliser à son nouveau milieu de vie
  • s’intégrer à son groupe résidentiel
  • se familiariser avec la routine et les coutumes

Après ce temps, on propose la possibilité de sortie personnelle aux anciens élèves qui respectent les critères suivants :

  • avoir 14 ans et plus
  • avoir développé un rapport de confiance avec leur éducateur
  • respecter les lignes de conduites de la politique des sorties personnelles
  • être responsable, autonome et fiable
  • signature par les parents, tuteur ou tutrice du formulaire de consentement

Pour les nouveaux élèves, ils devront respecter intégralement les critères tels qu’établis pour les anciens. Ceux et celles ayant 16 ans et plus pourront avoir des sorties personnelles, à partir du mois de novembre.  Les élèves ayant 14 ou 15 ans pourront les avoir à partir du mois de janvier. 

Afin de préparer l’élève à anticiper et assumer pleinement sa sortie, un formulaire à remplir, lui est remis à la fin de la semaine précédant l’activité.  L’élève doit remplir ce formulaire, obtenir l’autorisation écrite du parent et le remettre à son éducateur.  

L’élève qui n’a pas accès à une sortie personnelle doit suivre la programmation du groupe.
L’élève de 18 ans et plus, signe son propre formulaire.  Le consentement des parents n’est pas obligatoire.

Personnes autorisées à visiter ou à quitter avec votre enfant

Seules les personnes autorisées par les parents auront la permission de sortir ou de visiter votre enfant. Les parents, devront en début d’année, avoir remis le formulaire de consentement autorisant les personnes à visiter et/ou sortir leur enfant, à l’éducateur responsable. L’éducateur responsable doit être informé, soit par le parent ou la personne qui visite ou sort l’élève, 24 heures à l’avance, afin d’éviter un malentendu au niveau de la logistique de la soirée de l’élève.  Toute visite à la résidence doit être parrainée par un éducateur et le visiteur doit porter, obligatoirement, une carte l’identifiant comme visiteur.  Cette carte est disponible seulement à la réception du Centre Jules-Léger. 

Une personne qui ne figure pas sur le formulaire de consentement doit d’abord communiquer avec vous afin de nous procurer une note écrite avant de pouvoir accéder à une sortie et/ou une visite avec votre enfant. 

Afin de respecter l’intimité de tous les élèves et la routine de la préparation au coucher, les parents et visiteurs n’ont plus accès au dortoir à partir de 20 h. Toutefois, la salle d’activités communes demeure disponible.

Activités sportives, communautaires et culturelles

Certains élèves souhaitent s’inscrire à des activités offertes dans la communauté.  Ces activités devront respecter le programme résidentiel.  Les frais de ces activités, l’inscription, le transport, l’équipement et autres relèvent entièrement des parents. 

Lors de l’admission d’un élève, nous préconisons une période d’intégration variant de 3 mois et plus afin de :

  • se connaître mutuellement (éducateur et élève)
  • se sensibiliser à son nouveau milieu de vie
  • s’intégrer à son groupe résidentiel
  • se familiariser avec la routine et les coutumes

Une fois que l’élève est pleinement engagé, il est possible de poursuivre une activité à l’extérieur.  L’intervenant ou l’intervenante et le parent s’entendent sur les modalités et la logistique de ces activités.

Accessibilité